Richard Malka avocat spécialisé en droit de la presse.

À la fois écrivain et avocat, Richard Malka est connu pour ses grandes affaires juridiques pour le compte de personnalités et de grandes maisons de presse françaises. Né le 6 juin 1968 à Paris, il obtient son DEA droit des affaires en 1991. Il intègre ensuite dans le cabinet du remarquable Maître Georges Kiejman en 1992 après son inscription au barreau de Paris. On lui confie le dossier de Charlie Hebdo cette même année, et il s’illustrera par la suite par ses batailles juridiques pour ce magazine. Il ouvre son cabinet en 1999, mais il continue à représenter Charlie Hebdo. Il est très impliqué dans la défense de ce journal, et on le retrouve dans le film « C'est dur d'être aimé par des cons » qui retrace l’affaire de caricatures reprises dans ce journal.

Richard Malka est aussi l’homme de loi de plusieurs autres journaux tels qu’Entrevue et Metro ainsi que de maisons de presse comme Tac-Presse et Comiti. Il est aussi l’avoué de plusieurs journalistes. Il est de nos jours l’un des avocats qui lutte le plus pour la liberté de la presse. Il contribue à renforcer le pouvoir de communication des journalistes pour qu’ils n’aient pas d’appréhension à faire leur travail. Il est aussi aux côtés de maisons d’édition pour la défense de droits d’auteurs et il a d’ailleurs écrit un livre dans ce sens : « La gratuité, c'est le vol - 2015 : la fin du droit d'auteur ? »

Un avocat de grandes personnalités

Richard Malka se distingue par ses grandes batailles juridiques très médiatisées qu’il a gagnées haut la main. On peut par exemple citer sa défense de Dominique Strauss-Kahn dans l’affaire du Carlton de Lille et qui se termine par sa relaxe. Il attaque aussi plusieurs journaux et magazines au nom du couple DSK et Anne Sinclair pour atteinte de leur vie privée. Ceci montre sans conteste son talent et sa maitrise des différents textes de loi pour assurer la défense des droits de ses clients.

richard malka